Accueil arrow Actualités arrow Walpole, l’île au guano
Walpole, l’île au guano
Walpole, l’île au guano

Walpole est le nom d’une île française, située au large des Loyauté...

 
joking-lifou-04web.jpgjoking-lifou-07web.jpg
Le réalisateur du bataillon des guitaristes, Eric Beauducel revient en Nouvelle-Calédonie pour le tournage d’un documentaire fiction de 52 minutes, intitulé Walpole. Walpole est le nom d’une île française, située au large des Loyauté. On y a exploité le guano, engrais naturel obtenu à partir de fientes d’oiseaux, durant 26 ans (de 1910 à 1936), avant de transformer l’île en poste de surveillance pour la marine française pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le tournage d’une durée de 30 jours débutera par les scènes de fiction à Nouméa puis à Lifou. Une vingtaine d’acteurs et de figurants participent à ce projet, financé en partie par la province Sud. La collectivité a accordé une aide de 4 millions pour ce film. joking-lifou-01web.jpg
Avec le scénario de Walpole, Eric Beauducel a obtenu le premier prix «Canal Overseas et Planète». Ces deux chaînes avec RFO et TV5 monde diffuseront le documentaire. En 1991, Eric Beauducel, résidant alors sur le territoire, entend parler pour la première fois de l’île de Walpole, de la bouche même de celui qui en avait fait une véritable obsession, l’historien, aujourd’hui décédé, Luc Chevalier. Cette île n’a jamais révélé tous ses secrets. Un morceau de rocher perdu au milieu du pacifique Sud, envahi par des milliers d’oiseaux et abandonné par l’homme depuis un demi siècle. Une exploitation de guano qui a mobilisé une centaine d’hommes, une minuscule miette de France truffée de grottes, de squelettes humains et de vestiges archéologiques.

Sur les treize dernières années, le réalisateur a fait des rencontres déterminantes : des descendants de travailleurs sur l’île, des archéologues ou des passionnés d’histoire. Ces rencontres lui permettent aujourd’hui de reconstituer le récit de l’île de Walpole.

Accompagné de l’archéologue Christophe Sand et de Ismet Kurtovitch, ancien des archives territoriales, l’équipe de tournage se rendra sur l’île de Walpole pour faire revivre la vie des premiers Kanak installés sur l’île, 700 ans avant J-C, puis plus tardivement des bagnards évadés ou de la sinistre exploitation du guano.

joking-lifou-016web.jpgEn parallèle des images du documentaire, le film intégrera des scènes de fiction qui permettront de mieux imaginer le quotidien de l’époque.

Le ton général du film sera celui d’une enquête policière où chaque séquence de fiction sera traitée comme une reconstitution d’une scène de «crime», avec un passage en revue des hypothèses envisagées. Les moyens d’investigation modernes et la progression de l’enquête seront au cœur du film. Une façon à la fois de mieux faire ressentir la volonté de ces hommes et de percer le «mystère Walpole». joking-lifou-06web.jpg

 

Version Imprimable